chronique littéraire

Les Oubliées de la Victoire

Textes de Martine Gasquet

Face à l’injustice de l’Histoire qui n’a retenu de la guerre de 1914 que l’héroïsme de ses soldats, il est temps de rappeler le rôle essentiel des femmes durant ce conflit. Les hommes partis au front, la France se tourne vers celles qui les ont silencieusement accompagnés jusqu’alors. Dans l’anonymat le plus complet, les femmes accomplissent des travaux physiques hors du commun. Les immenses terres agricoles sont désormais entre leurs mains afin que la nation ne meure pas de faim. Les industriels ne pourraient pas faire face aux besoins en
armement sans les munitionnettes et leurs douze heures de présence quotidienne dans les usines.
Sur le devant des tribunes, des personnalités fortes voient le jour.
Féministes et pacifistes décrient les horreurs et le non-sens des combats. Certaines d’entre elles, telle Edith Warthon, inventeront un
journalisme de guerre en se rendant dans les zones d’occupation.
La souffrance des soldats est si grande que des femmes courageuses, à l’image de la reine Élisabeth de Belgique, mettent toute leur énergie à sauver des vies et réussissent même à convaincre les états-majors de l’absolue nécessité d’utiliser les « petites Curie » sur les champs de bataille.
Leur détermination les conduira jusque dans les premières lignes de tir que Marthe Richard, aviatrice hors pair, survolera dans son appareil.
Dans le jeu de la guerre apparaît aussi un nouveau métier : l’espionnage. Mais bien loin de l’image sulfureuse de Mata Hari, Louise de
Bettignies invente le maillage de la Résistance.
Victorieuses, mais oubliées : la réalité de l’Histoire s’exprime dans ce paradoxe. La femme moderne peut enfin naître.

broché
Parution : Mars 2015
Format : 15 x 21
Nombre de pages : 240 pages
Code ISBN : 978-2-35956-052-7
Code EAN : 9782359560527
Prix public TTC : € 17.50 EUR

Vous aimerez aussi

chronique littéraire

À la Belle Époque, la Riviera est le creuset d’un nouvel art de vivre. Sous le soleil hivernal, les barrières sociales et culturelles tombent peu à peu et tissent la trame de la société moderne....