chronique littéraire

Le parler à Nice

On était partis tranquilles pour se faire une mérenda suivie d’une bonne partie de boules. L’autre ploumpé de Roger avait préparé les pans-bagnats et on a pu apprécier sa piquette. À ce moment-là, Titou est arrivé avec son roumpé-tatas de cagantchou en criant : « Manda la poumpa ! » Ça a séché l’ambiance. Lui, c’est un gros paillassou, il pense qu’à boire. Pour finir, la partie, on l’a jouée, mais question de ben djugat, fallait pas trop en demander. C’était du pica doun pica. La prochaine fois, on se la fera plus fine… Ce petit lexique, à l’attention des intéressés, est riche de bonne humeur, de rire et de soleil. Il embaume la cuisine, fait tourner les glaçons dans les verres, lance les bons mots comme on joue aux boules et donne à tous le sentiment d’être frères de langue. À déguster de préférence à voix haute et avec l’accent !

FEUILLETEZ QUELQUES PAGES
EN CLIQUANT SUR LA COUVERTURE

Edition brochée
Parution : Décembre 2006
Format : 14 x 20,5 cm
Nombre de pages : 128 pages
Code ISBN : 2-915606-42-0
Code EAN : 9782915606423
Prix public TTC : € 14.90 EUR

Vous aimerez aussi

carnet de cuisine
Hélène Barale, une institution, la mémoire de Nice, une femme d’exception... Dans son restaurant du 39 rue Beaumont, lieu insolite et véritable musée d’art populaire, elle offrait chaque soir les...
beau-livre
Un agréable album d’images d’antan à feuilleter. Une iconographie importante issue de fonds croisés. De multiples informations sur les activités traditionnelles, commerciales, agricoles et...
chronique littéraire
Une chaleur enivrante, un brin de nudité, de la séduction faussement dissimulée derrière des lunettes de soleil de marque… la Côte d’Azur jouit d’une image sulfureuse. Une réputation qui colle bien...